L'HYPNOTHERAPIE

"Nous souffrons par les rêves et nous guérissons par les rêves"

Gaston Bachelard

L’hypnose en 4 mots-clés

1 - Le dépouillement :

L’hypnose consiste à se débarrasser des pensées et  des émotions négatives. Il s'agit de  mettre de côté tout comportement - conscient ou inconscient - qui serait limitant.  Il faut pour cela abandonner les constructions intellectuelles centrées sur le « je », le « moi », le « soi » - se dépouiller de tout - surtout de fendre la bulle subjective et narcissique.

C’est en effet sur cette dernière, qui leur sert de support, que s’inscrivent les interprétations, les allers-retours anxieux, les questionnements incessants, la souffrance de soi, et la non-confiance en soi.

Il s’agit donc d’abandonner ses croyances, ses ruminations délétères, pour s’ouvrir à l’ensemble des informations sensorielles pures, à la sensation du corps vivant, au pur sentir.

L’hypnose peut se définir comme une sorte « d’ex-stase », un bond hors de soi. … En hypnothérapie, il n’y a pas de je, de tu, de il ou de ça. Rien d’autre qu’un corps  libre et vivant qui ressent et perçoit.

2 - La légèreté :

Dans la mesure où elle est un travail de dépouillement de soi, l’hypnose fonctionne comme un processus de soustraction des émotions, des pensées et des envies limitantes. Elle permet de se sentir plus léger, plus souple, plus fluide, plus détendue…et par conséquent plus confiant. Et cela, tout d’abord dans le cadre même de la séance d’hypnothérapie. Mais aussi au-delà, lorsque l’hypnose sera devenue une sorte de gymnastique personnelle, quotidienne. 

Ce repositionnement est possible à partir d’exercices efficaces et simples accomplis lors des séances d’hypnothérapie.

3 - La libération :

Il s’agit en effet de se libérer des peurs et des angoisses, de sortir de l’état de souffrance et d’impuissance pour devenir acteur de sa propre guérison afin de reprendre contact avec ses compétences et ses ressources. Reconstruire le lien avec son propre corps, accueillir sa propre bienveillance et sa propre compassion envers soi-même, se défaire de sa culpabilité, de son jugement, de sa critique, de son regard négatif sur soi…et sur les autres.

4 - Le temps présent

L’hypnose, comme la méditation, donne accès au temps présent, à l’inscription dans l’instant vécu. Vivre au présent est loin d’être une action contemplative. Bien au contraire. Le présent est le seul temps de l’action. En agissant au présent, on cesse de penser et de réfléchir. On concentre toute son énergie sur le lieu où l’on est, la place que nous occupons, la réalité immédiate – focalisation qui seule permet de transformer sa vie.

 

Pour résumer:

L’hypnose fait taire l’anarchie émotionnelle, la souffrance, la peur, l'anxiété, le stress et les soucis quotidiens….Elle permet de combattre l’attentisme (ne plus attendre que le monde change autour de soi, mais changer soi-même)

Mon travail d’hypnothérapeute consiste à accompagner le patient vers ce dépouillement et  cette libération.

EN SAVOIR PLUS

CTsophrologie

vous mener jusqu'à vous-même

©2020 par Céline Ther

webdesigner: Fadi Bacha