Rechercher
  • Céline Ther

Le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive




Définition : Le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive est l’un des troubles de la personnalité les plus courants. Il est caractérisé par une préoccupation excessive pour l’ordre, le perfectionnisme et le contrôle (de soi et des autres).


C’est un trouble qui peut rester indétectable dans la mesure où il est susceptible, pour l’observateur non averti, d’être confondu avec le relatif besoin d’exercer un certain contrôle sur ce que l’on fait ou sur ceux qui nous entourent : des parents qui souhaitent exercer un certain contrôle sur les activités de leurs enfants ne sont pas forcément et en toutes circonstances atteints par ce trouble.


Ce trouble peut aussi être confondu avec la persévérance que l’on affiche et qui est davantage une qualité qu’un défaut. Ou encore avec l’exigence saine que l’on peut avoir, ou que l’on devrait avoir, envers soi-même : aimer le travail accompli et bien fait par exemple….


Nous parlons de trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive lorsque le besoin d’ordre et de contrôle est, lorsqu’il se manifeste, ravageur et destructeur. Parce qu’il va jusqu’à moindre détail, parce qu’il est sans limite ; parce qu’il s’accompagne de nervosité, d’agressivité et de violence ; parce qu’il a les apparences d’un sectarisme ancrée et qu’il s’accompagne souvent d’un autoritarisme véhément.


L’objectif de contrôle et de perfectionnisme qui découle du trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive est fantasmatique. C’est un désir que rien ne peut satisfaire sinon sa propre volonté tyrannique.


Contrairement au TOC, le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive n’implique pas de véritables obsessions (pensées répétées, intrusives, à l’origine d’une grande anxiété : le fait par exemple de se laver les mains exagérément ; ou de vérifier à plusieurs reprises que la porte est bien fermée………..).


A la différence également des personnes atteintes de TOC, qui souffrent souvent de leur manque de contrôle face à leurs compulsions, les personnes atteintes du trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive sont les dernières à s’en apercevoir. Elles sont à l’aise et ne souffrent pas de leur comportement obsessif car elles pensent qu’il est nécessaire et normal pour atteindre leur objectif et leur besoin de contrôle.


En résumé : Il s’agit de schémas de pensées, de perceptions et de réactions, portés sur les règles, les horaires, l’organisation, les détails, le perfectionnisme, l’ordre, le contrôle de soi et des situations.


Symptômes: On diagnostique un trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive lorsque la personne affiche au moins 4 des manifestations suivantes :


1. Strict respect des règles et de l’autorité

2. Rigidité sur les questions de moralité, d’éthique et de valeur

3. Réticence à dépenser de l’argent

4. Préoccupation pour les détails, les règles et les listes

5. Très critique à leur propre égard

6. Dévouement au travail et dévotion excessive pour la productivité (sans nécessité financière) entraînant l’exclusion des loisirs et des amitiés et insistance pour que tout soit fait d’une manière particulière

7. Passe temps et activités récréatives considérées comme des tâches qui exigent organisation et labeur

8. Contrôle de leur propre sentiment et affect

9. Réticence quant à déléguer ou travailler avec d’autres personnes, à moins que les autres acceptent de faire exactement ce qu’elle veut

10. Refuse de jeter des objets usagers, même ceux qui n’ont aucune valeur sentimentale

11. Obstination et inflexibilité


Ces manifestations interfèrent avec les capacités ou les potentiels refoulés à être flexible, souple, efficace, ouvert à des idées nouvelles.


Traitements : On peut traiter le trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive soit en ayant recours à la Psychothérapie Cognitivo-comportementale ; soit à l’Hypnothérapie ou à la Sophrologie.





42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

CTsophrologie

vous mener jusqu'à vous-même